Les kilos émotionnels ⚖️

• Identifier ses kilos émotionnels

Afin de perdre ses kilos émotionnels, encore faut-il les reconnaître comme tel. Les kilos émotionnels correspondent à une prise de poids due à des prises alimentaires qui font écho à des émotions.

Stressée ? Vous mangez. Fatiguée ? Vous mangez. Contrariée ? Vous mangez. Il y a de fortes chances pour que vos kilos en trop soient d’origine émotionnelle. 

• Apprendre à mieux gérer ses émotions

Une bonne gestion de ses émotions permet de limiter les fringales et les prises alimentaires anarchiques dues à des états d’âme trop intenses. Pratiquer une activité comme la méditation permet de se recentrer et d’éviter la fuite dans la nourriture. 

• Faire les bons choix alimentaires

Si la nourriture est une réponse à vos émotions, essayez de limiter les dégâts en troquant les produits gras et sucrés, souvent privilégiés dans ce cas, par des aliments santé : pomme et fruits secs plutôt que biscuits, viande des grisons plutôt que saucisson, crackers plutôt que chips, etc. 

• Limiter son stress

Le stress agit particulièrement par l’intermédiaire de la cortisone. Si le stress aigu, fait généralement brûler les calories, le stress chronique fait grossir. Agir sur ce stress permet d’agir à l’origine du problème de prise de poids. 

• Interroger son passé

Il est important d’identifier les leviers qui nous conduisent à des prises alimentaires pour calmer nos émotions négatives dans le but de briser le cercle vicieux des kilos émotionnels. Si à chacune de nos frustrations, notre mère nous consolait par un gâteau, un bonbon, ce réflexe de manger aura tendance à perdurer à l’âge adulte. 

• Se nourrir autrement

Certaines personnes ont le sentiment de ne jamais être assez « remplies ». Elles n’ont pas un travail qui les comble, manquent d’affection, de relations sociales, de centres d’intérêt, etc. Résultat : elles se réfugient dans la nourriture. L’objectif est alors de se nourrir autrement : intellectuellement, spirituellement, affectivement, etc. 

• Redécouvrir le goût des aliments

Pour substituer la gloutonnerie à la gourmandise, il faut réapprendre à manger et à apprécier les aliments pour ce qu’ils sont. Cuisiner davantage, aller dans un bon restaurant, prendre le temps de manger, permet de redonner du sens à ce qu’on mange. 

• Tenir un journal de bord

Ecrire sur papier les prises alimentaires sur la journée en les mettant en rapport avec ses émotions permet d’identifier ce qui amène à des prises de nourriture déconnectées d’une faim réelle. Un premier pas vers la perte de poids des kilos émotionnels. 

• Faire du sport

Augmenter son activité physique est bénéfique à plusieurs niveaux en cas de kilos émotionnels. Le sport permet d’extérioriser des tensions (stress) responsables de la prise de poids, favorise l’élimination des graisses, et tient éloigné du frigo et des placards.

❣️❣️❣️❣️❣️❣️❣️

🧐 Vous avez besoin d’aide pour identifier vos kilos émotionnels ⁉️

Se faire aider par un thérapeute est utile car il faut faire un travail sur soi.

Je suis en mesure de vous accompagner afin d’identifier les causes de ces kilos émotionnels.

📳📳📳📳📳📳📳

Prenez rendez-vous pour faire un bilan 👇

http://www.samanthaclenet.fr

0688253529

Samantha Clénet

#kilosemotionels #emotions #prisedepoids #mangertrop #fringales #prisedepoids #luxopuncture #fleursdebach #enfant #adultes #stress #angoisses #insomnie #fatigue #burnout #gerersesemotions #elixirsfloraux #bio #naturel #luttercontrelestress #calmeetserenite #prendresoindesoi #prendreletemps #methodedouce #samanthaclenet #bordeaux #bordeauxmaville #medecinedouce #zen #conseilfleurdebach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :